Et toi, tu accouches dans quel sens?

Publié le par mamanblogue

Lors de ma dernière séance de préparation à la naissance, on a causé positions lors du travail et lors de l'accouchement. En bonne jeune mère qui a accouché il n'y a pas 3 ans, ma sage-femme pensait que je me souvenais d'au moins 2-3 poses, mais même pas. Parce qu'entre tout ce qu'on m'a conseillé et la réalité du jour J, je n'ai quasi rien mis en pratique.

images--1-.jpg

Magie de la seconde grossesse, les souvenirs enfouis remontent à la surface.
Pour Petite L, premières contractions à 18h30. Elles dureront et s'intensifieront toute la nuit, comme prévu. Nous avons suivi une préparation à la naissance en haptonomie, le papa est donc en principe réquisitionnable pour m'aider à adopter certaines positions censées me soulager et accélerer le travail. Sauf que ce 21 octobre, Mister P était de matin, et que ça le fatigue de se lever à 5 heures. Alors il est allé se coucher. Moi j'ai bougé, regarder des rediffs de Silence ça pousse, consulter toutes les photos de mes 350 plus ou  moins amis Facebook, j'ai cambré mon bassin, me suis accroupie, j'ai pris des bains... Bref, j'ai géré comme je pouvais, attendant patiemment que les contractions se rapprochent et donnent le départ vers la maternité qui était à 500 mètres (donc on ne s'affole pas). A 8 heures du matin, après un bon petit dej pour le papa (et rien pour moi depuis la veille midi), on prend la direction de la maternité. Arrivés sur place, on m'examine puis on me pose le monitoring, allongée. A aucun moment on m'a demandée quelle position me conviendrait, et à aucun moment je n'ai pensé pouvoir me placer autrement avec les capteurs sur le ventre. Et là, les contractions difficilement supportables ont pris du grade, j'ai douillé ma race! 
Heureusement pour moi, ma nuit blanche avait porté ses fruits et mon col était suffisamment ouvert pour me rendre rapidement en salle de travail et recevoir la sainte péridurale. Là aussi, une fois l'anesthésie posée, je me suis retrouvée allongée sur le dos, n'osant une fois de plus pas remuer l'orteil car toute branchée. Et du coup, ce fut un peu long, et pas très agréable. Surtout que dans cette maternité, on arrête la péridurale 2 heures avant l'accouchement, histoire de ressentir les contractions(et pas de problèmes on les sent bien). Et puis il a fallu pousser. Et je me suis épuisée (ça je veux bien croire que c'est la cas dans n'importe quelle position).
mais aujourd'hui, avec un peu de recul j'ai toujours cette sensation que ça aurait pu être différent.


La position allongée dite gynécologique est bénéfique apparemment pour l'équipe médicale. Elle permet au personnel concerné de vérifier de manière optimale le déroulement de l'accouchement, et d'intervenir si besoin plus aisément lors de l'extraction instrumentalisée du bébé.  Cependant, il est prouvé, expliqué, et confirmé par moi qui du haut de ma petite expérience a ressenti des choses, des vraies, qu'accoucher allongée, ce n'est pas si simple, peut être plus long, plus douloureux, et semble moins "naturel". La gravité ne joue pas son rôle, le sacrum est bloqué, le bébé n'est pas "aidé" dans sa trajectoire. Pour les explications physiologiques plus complètes et plus claires, tu peux aller voir Marina et Michel qui expliquent tout bien là

Pourtant j'étais préparée, ma sage-femme avait fait son boulot, j'avais lu sur le sujet. Mais dans la réalité, je n'ai pas osé imposer mes choix, bien trop flippée, crevée et impressionnée. Ce n'est pas pour autant que je renie ou regrette mon accouchement. Mais vue la seconde chance qui m'est donnée, j'espère cette fois pouvoir avoir un monitoring assise sur un ballon, user de la salle nature pour faire avancer le travail (même s'il parait que tout est bien plus rapide pour une deuxième bébé), demander à la sage femme de m'aider à bouger et à trouver une position pour favoriser une meilleure descente du bébé, branchée ou pas.  Bien évidemment, si tout est possible, si je  ne rencontre pas de complications. J'espère être écoutée car je pense sincèrement que mon accouchement n'en sera que plus beau, et me donnera confiance en moi.

Et vous? Avez-vous pu choisir votre position lors du travail et lors de l'accouchement? Est-ce un sujet qui vous préoccupe pour votre accouchement à venir?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

NiouzMum 31/03/2012 23:44

Pour le 1er c'était césarienne programmée (BB en siège) donc pas le choix et pour le 2ème comme toi : position gynécologique. Je ne sais pas si je me serais vraiment sentie plus à l'aise dans une
autre position ... Bêtement j'ai tendance à m'en remettre à ce que me dit le corps médical O_O
Ceci dit pendant le "travail" seule dans la chambre car col pas assez ouvert j'avais tendance à rester allongée car je ne supportais pas d'autre position mais du coup mon col ne s'ouvrait pas alors
que je douillais !

mamanblogue 03/04/2012 16:38



On fait comme on peut! Puis si c'est la seule position que tu supportais, tant mieux!



Blablabulle 30/03/2012 11:53

Oui, j'ai pu être mobile du début à la fin, pas perfusée, monitoring en discontinu, j'ai accouché accroupie XD...toutefois j'ai choisi la mater permettant cela, car les maters autour de chez moi
(dommage, j'en ai 2 à 15 minutes !) n'étaient pas ouvertes à cette possibilité et le jour J, c'est vraiment pas possible d'y aller au forcing. Du coup, je suis partie accoucher dans un autre
département :) Mais en effet, la position sur le dos, à moins qu'elle soit prise spontanément par la maman, n'est vraiment vraiment pas la meilleure pour accoucher :s

mamanblogue 30/03/2012 21:08



Faut anticiper et y penser quoi! Pas sûre que toutes les primis imaginent que les maternités ne sont pas forcément ouvertes ou non à ces choix! En tout cas c'est chouette pour toi!